Liste des nouvelles

- Ces réformes ne nous paraissent pas désirables à nous de la classe bourgeoise, de la classe aisée… <br>- Soit, mais elles nous semblent urgentes à nous de la classe ouvrière, de la classe lésée… <br>Journal Le Pays, 4 mars 1911
2003-10-24

Gratuite, obligatoire et laïque : La lutte pour la réforme de l'éducation

«Un peuple est fort quand il sait lire;
quand il sait lire, un peuple est grand.» - Gustave Francq


La rentrée des classes…sociales
Depuis la fin du 19e siècle, la démocratisation de l'éducation était devenue, pour les syndicats nord-américains à l'origine de la FTQ, un élément fondamental d'une réforme en profondeur de la société. Le syndicaliste Gustave Francq, fondateur du Monde ouvrier, était l'un de ses plus ardents défenseurs.


Suite
De gauche à droite, Raymond Guay, chauffeur de taxi et membre démissionnaire de l&#39;Association professionnelle des chauffeurs de taxi du Québec, Michel Arsenault, vice-président de la FTQ et directeur québécois du Syndicat des Métallos et Henri Massé, président de la FTQ.
2003-10-23

Devant l'inertie de l'Association professionnelle des chauffeurs de taxi du Québec – La FTQ et les Métallos démarrent le Regroupement des chauffeurs de taxi métallos (FTQ)

Montréal, 23 octobre 2003 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) a décidé d'appuyer concrètement sur le terrain la mise sur pied du Regroupement des chauffeurs de taxi métallos (FTQ) avec la mobilisation de militants FTQ et de chauffeurs de taxi partout au Québec. « Après tant d'années de travail pour aider ces travailleurs et ces travailleuses, ces derniers se retrouvent avec une Association professionnelle des chauffeurs de taxi du Québec complètement paralysée », a déclaré Henri Massé, président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).

Suite
2003-10-21

Une deuxième vie de 20 ans pour des vélos récoltés à la FTQ - Près de 200 personnes en bénéficieront au Sud

Le 21 octobre 2003 – C'est avec une grande fierté que Cyclo Nord-Sud s'est associée à la FTQ et au Fonds de solidarité FTQ pour l'organisation d'une collecte de vélos usagés destinés aux travailleurs et travailleuses des pays du Sud, en ce mardi 21 octobre.

La FTQ et le Fonds de solidarité FTQ se sont joints à l'organisme d'aide humanitaire Cyclo Nord-Sud pour tenir, à l'édifice de la centrale, une collecte de vélos usagés destinés aux travailleurs et travailleuses des pays en développement. La collecte a permis de recueillir 17 vélos qui auront une deuxième vie de 20 ans chez les partenaires du Sud. Chaque vélo permet à une dizaine de personnes de pays du tiers-monde d'améliorer leurs conditions de vie.

Suite
Un vélo a une deuxième vie de plus de 20 ans dans les pays du Sud. Il sert de moyen de transport et de gagne-pain à des milliers de familles. –  <br>Pierre Bouchard et Janick Lemieux / Pentax Canada
2003-10-21

La FTQ et le Fonds de solidarité FTQ s'associent à l'organisme humanitaire Cyclo Nord-Sud pour une collecte de vélos usagés à l'édifice de la centrale

Le 21 octobre 2003 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec et le Fonds de solidarité FTQ s'associent à l'organisme d'aide humanitaire Cyclo Nord-Sud pour une collecte de vélos usagés, à l'édifice de la FTQ, le mardi 21 octobre prochain.

Ces vélos inutilisés sont destinés aux pays du Tiers-Monde et ils auront une deuxième vie de plus de 20 ans chez nos partenaires du Sud. Une contribution en argent sera aussi recueillie : pour aider à couvrir le transport et la manutention, une contribution de 10 $ par vélo est suggérée. Il s'agit toutefois d'un prêt temporaire puisque les donateurs reçoivent en échange un reçu pour fins d'impôt de la valeur du don et du vélo, tout en ayant la satisfaction de fournir de l'aide et un avenir à des gens au Sud qui en ont vraiment besoin.

Suite
2003-10-20

La FTQ s'associe au lancement d'une nouvelle institution au service de la communauté noire de Montréal : la Clinique juridique du groupe Jeunesse noire en action

Montréal, le 20 octobre 2003 – Le président de la FTQ, M. Henri Massé, a salué le lancement aujourd'hui d'une nouvelle institution au service de la défense des droits de la communauté noire de Montréal, la Clinique juridique mise sur pied à l'initiative du groupe Jeunesse noire en action.

À l'occasion d'une conférence de presse tenue aux bureaux de la FTQ, M. Massé a souligné l'importance de contribuer à la défense des droits des minorités ethnoculturelles, et notamment de la communauté noire, anglophone et francophone. On estime à près de 150 000 le nombre de membres de la communauté noire au Québec, soit le groupe d'appartenance à une communauté visible le plus important au Québec. « C'est une communauté trop souvent victime de discrimination et de négation de ses droits, a dit M. Massé. Le nouvel outil de défense qu'elle se donne aujourd'hui est donc essentiel. »

Suite
2003-10-16

Pierre Elliott Trudeau et la Loi sur les mesures de guerre : « Nous n'oublierons jamais le 16 octobre 1970 » - Henri Massé

Montréal, le 16 octobre 2003 – Le président de la FTQ, Henri Massé, a participé aujourd'hui à une cérémonie commémorative à Montréal, à la Place Gérald-Godin, en souvenir de la proclamation de l'infâme Loi sur les mesures de guerre, le 16 octobre 1970, par le gouvernement fédéral du premier ministre Pierre Elliott Trudeau.

Une déclaration a été rendue publique à cette occasion, signée par le président de la FTQ et les personnalités suivantes : Claudette Carbonneau, présidente de la CSN; Bernard Landry, président du Parti Québécois; Marie Malavoy, vice-présidente du Parti Québécois; Guy Rocher, professeur à l'Université de Montréal et membre du « Comité des 16 », dit Comité Lévesque-Ryan, lors de la Crise d'octobre, ainsi que Bruno Roy, président de l'Union des écrivains et écrivaines du Québec.

Suite
René Roy, secrétaire général de la FTQ
2003-10-16

Le gouvernement Charest doit retirer son projet visant à charcuter la Loi sur la formation de la main-d'oeuvre

Montréal, le 16 octobre 2003 – Les cinq centrales syndicales du Québec, la CSD, la CSN, la CSQ, la FTQ et l'UPA, dénoncent conjointement le projet du gouvernement Charest de soustraire les petites et moyennes entreprises de l'application de la Loi favorisant le développement de la formation de la main-d'œuvre (loi 90, ou loi sur le 1 %), et donc de l'obligation d'investir 1 % de leur masse salariale dans la formation de leur personnel.

C'est à titre de représentants des travailleurs et travailleuses à la Commission des partenaires du marché du travail associée à Emploi Québec – l'instance nationale de concertation entre les principaux décideurs du monde du travail – que les syndicats veulent exprimer leur désaccord avec le projet de règlement déposé par le gouvernement. Ce projet relèverait en effet de 250 000 $ à 1 million $ le seuil de la masse salariale des entreprises qui seraient désormais soumises à la loi.

Suite
Henri Massé, président de la FTQ<br><i>Photo:Didier Debusschère</i><br><br><table width="100%" border="0" cellspacing="3" cellpadding="3" bgcolor="#FFFFFF">   <tr>      <td width="34%" bgcolor="#CCCCCC" valign="top"><font size="1">Télécharger        le        <b>mémoire de la FTQ</b> présenté        à la Commission de l’aménagement du territoire sur le        projet de loi no 9 Loi concernant la consultation des citoyens sur la réorganisation        territoriale de certaines municipalités </font></td>   </tr> </table>
2003-10-14

« Le discours de la défusion, c'est celui des inégalités et des disparités » Henri Massé, président de la FTQ

Québec, le 14 octobre 2003 – « La FTQ et ses syndicats affiliés se sont longuement interrogés sur la nature et la pertinence de leur participation à cette commission parlementaire qui, n'eût été d'un engagement pris à l'occasion d'une assemblée partisane, n'aurait jamais eu sa raison d'être. Notre politique de présence partout où se discutent des questions touchant la population et nos membres a cependant prévalu.

« Nous admettons d'emblée que le précédent gouvernement a tourné les coins un peu rond à l'occasion dans ce dossier. Mais nous sommes convaincus qu'en voulant ramener le balancier de l'autre côté, le présent gouvernement engendrera des problèmes bien plus graves que ceux qu'il dit vouloir régler par le projet de loi no 9 », a exposé le président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), M. Henri Massé, à l'occasion de la présentation du mémoire de la centrale devant la Commission de l'aménagement du territoire ce matin.

Suite

VIDÉO - Le syndicalisme vu par…les stagiaires du Fonds étudiant!

Dix étudiantes et étudiants des niveaux secondaire, collégial et universitaire livrent leur impression sur le syndicalisme. Visionnez la vidéo en temps réel (streaming media).
Durée : 10 minutes.


Cliquez sur la vitesse de connexion de votre choix:

56k | 150k | 300k

(Windows Media Player )



Comment choisir la vitesse de connexion?

Qu'est-ce que le Fonds étudiant de solidarité travail du Québec?


Suite
2003-10-10

Des négociations majeures sont en cours ou débutent bientôt pour 175 000 membres de la FTQ (construction, secteur public québécois et fédéral, papier, Bell, etc.)

Montréal, le 10 octobre 2003 — Plusieurs rondes de négociations majeures sont en cours ou débuteront prochainement pour quelque 175 000 membres de syndicats affiliés à la FTQ et certaines d'entre elles risquent de déboucher sur des conflits de travail, a fait savoir M. René Roy, secrétaire général de la centrale.

Suite
Pages de nouvelles:
Début Reculer de 10 pages Précédent 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 Suivant Avancer de 10 pages Fin
  • Taille du texte : normal
  • Imprimer la page
  • Envoyer